Sport pour muscler les fessiers rapidement

Vous trouverez de nombreux conseils pour se muscler les fessiers rapidement. Cependant, la recherche  aide à dissiper une partie de la confusion au sujet des  » meilleurs exercices de fessiers  » couramment utilisés en réadaptation ou dans un contexte thérapeutique.

Les auteurs de cette étude ont utilisé l’électromyographie pour quantifier et comparer l’amplitude du signal lorsque les muscles fessiers grand fessier et moyen fessier sont sollicités, afin de déterminer les exercices thérapeutiques les plus efficaces pour recruter les fesses.

L’importance des muscles du fessier

muscler les fessiers rapidementIl n’est pas surprenant que la faiblesse des fessiers puisse entraîner une variété de problèmes, y compris des douleurs et des blessures au dos, à la hanche et au genou. Mais ce qui est surprenant, c’est combien de gens, même les sportifs amateurs, ont des fesses faibles.

La raison en est qu’aujourd’hui beaucoup d’entre nous passent beaucoup de temps assis. Le fait de rester assis pendant de longues périodes de temps peut entraîner des fléchisseurs de hanche et des ischio-jambiers serrés et raccourcis, ainsi que des fesses faibles qui ne peuvent pas bien se mettre à sauter correctement. Les athlètes ayant des blessures au bas du corps qui consultent un physiothérapeute emportent souvent à la maison une liste d’exercices pour faire brûler leurs fessiers. Cette recherche aide à déterminer lequel de ces exercices fonctionne vraiment.

Les chercheurs ont mesuré le développement musculaire réel du grand fessier et du moyen fessier pendant la rééducation du fessier et les exercices thérapeutiques. Grâce à l’électromyographie, ils ont été en mesure d’identifier les mouvements qui activent les muscles fessiers au pourcentage le plus élevé. Ces résultats peuvent aider les spécialistes de la médecine sportive, les physiothérapeutes et même les athlètes à décider quels exercices inclure ou abandonner d’un programme de réadaptation, de pré-habitation ou d’entraînement de base. Le but ultime de ces exercices est d’amener les fessiers à bien se tirer, à construire un dos solide, à prévenir les blessures aux membres inférieurs et à maintenir un alignement et une biomécanique appropriés.

Basé sur cette recherche, les exercices qui ont produit la plus grande quantité d’activité électromyographique dans le grand fessier et le mi-fessier comprennent quelques exercices de base que n’importe qui peut faire avec peu ou pas de matériel.

Ces exercices produisent le pourcentage le plus élevé d’activité électromyographique dans le groupe musculaire du grand fessier.

Squat une seule jambe, accroupie : 59 pour cent d’activation
Lifting d’une jambe : 59 pour cent d’activation
Fentes latérales, avant et transversales : 41 à 49 % d’activation

Ces exercices produisent le pourcentage le plus élevé d’activité électromyographique dans le groupe du muscle moyen fessier.

Enlèvement latéral de la hanche : activation à 81 pour cent
Une seule jambe, accroupie : 64 pour cent d’activation
Marche latérale avec bande : 61 % d’activation
Lifting d’une jambe : 58 pour cent d’activation

Selon vos objectifs globaux en matière de condition physique, vous pouvez utiliser cette information de diverses façons. Vous pouvez effectuer tous les exercices en rotation pour obtenir une variété de mouvements tout en ciblant les fessiers. Vous pouvez aussi vous concentrer sur les exercices en haut de la liste pour en avoir le plus pour votre argent et développer la force musculaire d’une manière maximale et isolée.

D’après les résultats obtenus, les exercices de flexion d’une jambe et de verticalisation d’une jambe sont un bon moyen de cibler à la fois le muscle grand fessier et le muscle médian.

Pour cibler le moyen fessier, effectuer des mouvements d’abduction latérale de la hanche. C’est le moyen le plus efficace de renforcer le moyen fessier, qui joue un rôle important dans l’alignement des hanches et du bassin. C’est un moyen important et souvent négligé de prévenir la douleur au genou. Bref, tout le monde peut bénéficier de l’ajout de l’abduction latérale de la hanche à sa routine.

La fente en hauteur et la fente avec une rotation sont deux autres exercices qui peuvent être utiles pour prévenir et rééduquer les douleurs au bas du corps. Lorsqu’elles sont faites lentement et avec des mouvements contrôlés, les fentes exercent moins de stress sur les articulations et sont généralement plus faciles et plus sûres que les exercices de saut pliométrique ou les flexions profondes d’une jambe.

Sur le même thème